Présentation

L’équipe de recherche Religions, discriminations et racisme en milieu scolaire (ReDISCO) mène une enquête de grande ampleur auprès de personnels de l’éducation (enseignants, chefs d’établissement, conseillers d’éducation). Comment agissent-ils, quelles ressources mobilisent-ils (humaines, dispositifs, argumentaires ou autres), parfois en amont des situations, selon quelles logiques, en référence à quels principes de justice ?  Comment interprètent-ils l’expression des religions, les manifestations de discriminations et de racisme ? L’équipe est pluridisciplinaire : sciences de l’éducation, sociologues, didacticiens, historiens, linguistes, psychosociologues, philosophes. Elle est aussi pluricatégorielle : enseignants-chercheurs, étudiants (M2 recherche, doctorants), enseignants du secondaire associés à l’Ifé-ENS de Lyon. Sa perspective est internationale: France, Québec, Suisse, Brésil.

Trois dimensions sont envisagées dans la recherche :

  • Les approches disciplinaires par lesquelles les enseignants sont amenés à aborder les questions liées aux religions et au racisme : quels sont les attendus des programmes, leurs implicites, leurs logiques internes ? Quelles notions, quels concepts, quelles grilles de lecture sont mobilisés ?
  • Les situations dans lesquelles des professionnels sont confrontés à des demandes singulières, des remises en cause de contenus d’enseignement, des refus d’activités, des manifestations de racisme et/ou de discriminations.
  • L’activité de ces professionnels pour éviter, résoudre, dépasser des problèmes éventuels : quel travail de catégorisation effectuent-ils ? quelles ressources (juridiques, politiques, institutionnelles, historiques, pédagogiques, etc.) mobilisent-ils ? Quels dispositifs mettent-ils en place ? Comment interagissent-ils entre eux, avec les élèves, les familles ?

Avancement de l’enquête à l’issue de l’année 2020 (5ème année) :

L’enquête a débuté en octobre 2015 avec un traitement qualitatif puis quantitatif (logiciel Modalisa). La première année a été consacrée à construire une culture commune et à réaliser une enquête exploratoire.

L’équipe a également conduit des entretiens et observations dans les pays associés à la recherche (Brésil, Suisse, Québec). Les rencontres au niveau national et international ont permis de dénaturaliser la question étudiée et d’envisager des pistes d’approfondissement et interprétatives riches, en construisant une distance nécessaire par rapports aux discours prescriptifs ou idéologiques, aux débats publics en cours.

Moyens méthodologiques

– Guide d’entretien commun organisé autour d’un sujet suffisamment large (l’action dans des situations en lien avec la « diversité sociale et culturelle ») pour permettre aux acteurs de se saisir des thématiques qui leur semblent les plus pertinentes, voire les plus urgentes ou les plus « brûlantes », en fonction des contextes dans lesquelles ils travaillent ;

– Codage commun d’après une méthode d’abord inductive (grille de codage élaborée après une enquête exploratoire) puis déductive (faire correspondre les situations de travail à la grille de codage stabilisée) avec des aller-retours entre les deux ;

– Analyse textuelle quantitative (comptage des occurrences relatives à la grille de codage) et qualitative : analyse des arguments, des raisons, des contraintes et des ressources qui permettent de comprendre et d’expliquer l’action des professionnels avec leurs collègues, leur hiérarchie, leurs élèves, les familles, etc.

Résultats

Cette méthode a été mise en œuvre sur un corpus patiemment élaboré au cours de cinq années de travail, dans neuf académies françaises (Lyon, Paris, Aix-Marseille, Nantes, Grenoble, Réunion, Orléans-Tours, Dijon, Strasbourg) aboutissant à 632 entretiens de 80 établissements publics et 250 entretiens de 35 établissements privés sous contrat. En somme, notre corpus comprend 882 entretiens, d’environ une heure chacun, qui mettent en scène, décrivent et interprètent des situations professionnelles (de façon parfois très hétérogène car les acteurs ne sont pas toujours d’accord entre eux y compris quand il s’agit a priori de la « même » situation). L’ensemble a été couplé à des observations – salle des professeurs, vie scolaire, parfois aussi en classe – et un séjour long et régulier dans les établissements quand cela était possible

Publication des résultats

L’ouvrage final est en cours de rédaction, à paraître en 2022. D’autres publications sont à venir.

Enquête en milieu scolaire

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search