Présentation

L’équipe de recherche Religions, discriminations et racisme en milieu scolaire (ReDISCO) mène une enquête de grande ampleur auprès de personnels de l’éducation (enseignants, chefs d’établissement, conseillers d’éducation). Comment agissent-ils, quelles ressources mobilisent-ils (humaines, dispositifs, argumentaires ou autres), parfois en amont des situations, selon quelles logiques, en référence à quels principes de justice ?  Comment interprètent-ils l’expression des religions, les manifestations de discriminations et de racisme ? L’équipe est pluridisciplinaire : sciences de l’éducation, sociologues, didacticiens, historiens, linguistes, psychosociologues, philosophes. Elle est aussi pluricatégorielle : enseignants-chercheurs, étudiants (M2 recherche, doctorants), enseignants du secondaire associés à l’Ifé-ENS de Lyon. Sa perspective est internationale: France, Québec, Suisse, Brésil.

Trois dimensions sont envisagées dans la recherche :

  • Les approches disciplinaires par lesquelles les enseignants sont amenés à aborder les questions liées aux religions et au racisme : quels sont les attendus des programmes, leurs implicites, leurs logiques internes ? Quelles notions, quels concepts, quelles grilles de lecture sont mobilisés ?
  • Les situations dans lesquelles des professionnels sont confrontés à des demandes singulières, des remises en cause de contenus d’enseignement, des refus d’activités, des manifestations de racisme et/ou de discriminations.
  • L’activité de ces professionnels pour éviter, résoudre, dépasser des problèmes éventuels : quel travail de catégorisation effectuent-ils ? quelles ressources (juridiques, politiques, institutionnelles, historiques, pédagogiques, etc.) mobilisent-ils ? Quels dispositifs mettent-ils en place ? Comment interagissent-ils entre eux, avec les élèves, les familles ?

Avancement de l’enquête à l’issue de l’année 2017-2018 (3ème année) :

L’enquête a débuté en octobre 2015 avec un traitement qualitatif puis quantitatif (logiciel Modalisa). La première année a été consacrée à construire une culture commune et à réaliser une enquête exploratoire.

Les enseignants associés (voir composition du groupe) ont rédigé des carnets de bord permettant de repérer, dans leur établissement, des situations considérées comme marquantes, éventuellement difficiles à résoudre par les acteurs et/ou donnant lieu à des débats. Mais il s’agissait également de relever ce qui ne fait pas incident, ce qui relève de la routine et qui reste souvent inaperçu. Le travail collectif a permis d’envisager différentes interprétations et modalités d’explication de ces situations scolaires ainsi que les réponses variées qui y sont apportées.

L’équipe a également conduit des entretiens, observations et/ou questionnaires dans les pays associés à la recherche (Brésil, Suisse, Québec). Les rencontres au niveau national et international ont permis de dénaturaliser la question étudiée et d’envisager des pistes d’approfondissement et interprétatives riches, en construisant une distance nécessaire par rapports aux discours prescriptifs ou idéologiques, aux débats publics en cours.

En outre, un travail de synthèse documentaire sur des points cruciaux de la recherche a été réalisé : religion, laïcité, morale, racisme dans les programmes scolaires, les manuels, les discours politiques et médiatiques. On pourra consulter certains éléments sous forme de comptes rendus (de colloques, de livres…) et de synthèses sur le présent carnet.

L’année 2016-2017 fut consacrée aux collèges et 2017-2018 aux lycées. À ce jour (février 2019) le terrain d’enquête – hors enquête exploratoire – compte 80 établissements (collèges et lycées) aux caractéristiques sociodémographiques variées (rural, urbain, REP+, centre-ville favorisé, etc.) de sept académies françaises. Près de 700 entretiens ont été réalisés, des monographies fondées sur une approche ethnographique, pour une analyse transversale à partir de variables hors contextes puisse être effectuée. L’année 2019 est consacrée à une enquête en établissements privés sous contrat.

Comité de suivi

Un comité de suivi avec des partenaires extra-universitaires a été mis en place : rectorats, chefs d’établissement, DILCRAH, associations, établissements, instituts de formation, organismes chargés de la lutte contre les discriminations et le racisme. Le déroulement de l’enquête lui est présenté régulièrement pour envisager des hypothèses et dimensions à prendre en compte.

Enquête en milieu scolaire